Devenir médecin à Montpellier

Hey! 

Je suis ravie de vous retrouver dans ce nouvel article, le premier de la catégorie « médecine ». Il me parait évident de commencer cette catégorie en vous parlant des études de médecine avant tout. 

Pour ceux qui ne le savent pas, je suis actuellement en 5ème année de médecine à Montpellier (D3 pour les intimes hihi). Cet article va donc porter sur les études de médecine spécifiquement à Montpellier. Il y a en effet des variantes entre les villes de France.  

 

L’entrée dans les études de médecine 

Au moment où j’écris cet article, une réforme est en train d’être mise en place pour remplacer la PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé) par un « portail santé » et d’autres options pour entrer dans la filière MMOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie).  Mais, je préfère vous en reparler quand je saurais tout sur son fonctionnement et sa mise en place. 

Dans tous les cas, cela ne changera pas le fait qu’il faut beaucoup de volonté pour entrer dans ces études. 

Un conseil ? 

La motivation. En effet, je ne suis pas une surdouée, loin de là! J’ai eu mon concours de PACES en deux ans, mais ce qui m’a permis de réussir c’est que j’ai toujours travaillé pour essayer d’atteindre mon objectif. Même dans les moments durs, j’ai continué, même si je n’avais pas confiance en moi et en ma méthode de travail. Je sais que dans ces moments là, il vaut mieux éviter de se poser trop de questions et avancer mais c’est plus facile à dire qu’à faire… Je crois bien avoir remis en question ma vie entière cette année là! Ce n’est pas grave, mais il faut se relever coute que coute! 

 

 

La deuxième année de médecine à Montpellier (P2)

Cette année est une année de transition entre le concours et le reste des études de médecine. C’est une année assez tranquille, où on peut profiter de notre réussite. De nombreux évènements sont organisés par les étudiants de la faculté de Montpellier. 

C’est une année vraiment chouette, mais durant laquelle il ne faut pas non plus trop se relâcher et oublier qu’on s’est engagé dans des études qui demandent beaucoup de temps et d’implication. Les cours portent essentiellement sur des rappels de PACES et sur la sémiologie. 

Pour faire simple, la sémiologie est l’apprentissage de l’examen clinique et de l’interrogatoire en médecine. On apprend à rechercher tous les signes et symptômes lorsqu’on se retrouve face à un patient. La sémiologie est une science très intéressante et extrêmement précise.

 

 

L’externat de médecine à Montpellier (D1, D2, D3, D4) 

A partir de la 3ème année (D1) de médecine, on commence ce qu’on appelle l’externat. A Montpellier, il dure 4 ans. 

C’est à partir de cette année là, qu’on commence à aborder toutes les pathologies et ceci jusqu’à la fin de la 5ème année (D3). Pour vous donner un exemple:  en D1 à Montpellier, on aborde, au premier semestre, la cardiologie, la pneumologie, l’endocrinologie et la nutrition puis au deuxième semestre on attaque la néphrologie, l’urologie, la rhumatologie et l’orthopédie. Chaque année, de nouvelles disciplines sont abordées afin de « balayer » un maximum de pathologies. 

 

Le salaire 

Nous ne sommes pas payé durant la 3ème année. Ensuite, nous sommes payés progressivement entre 100 et 200 euros par mois. Je sais que c’est un sujet qui fait débat en ce moment mais je pense qu’on peut trouver des « pour » et des « contre» dans chaque parti. 

 

Les cours

Pendant ces 4 années nous étudions sur des livres. Ce sont des référentiels qui sont rédigés par des collèges d’enseignants. Il y a un référentiel pour chaque spécialité de médecine, libre à chacun ensuite de trouver sa méthode de travail. 

 

Le concours ou ECNi (Examen Classant National)

A la fin de la 6ème année (D4), on passe un concours commun à tous les étudiants en médecine de France. A l’issu de celui-ci, il nous est possible de choisir la ville et la spécialité que nous voulons exercer plus tard. 

Comme vous l’aurez devinez, la 6ème année (qui sera l’année prochaine pour moi si tout va bien) va être une année de préparation de concours assez difficile. Mais, je pense que j’aurais l’occasion de vous en reparler! De plus, je fais partie d’une des dernières promotions à passer le concours sous cette forme. Il est actuellement en train d’être modifié pour tenir compte de quelques points pédagogiques en plus. 

 

L’internat de médecine 

Après le concours ou ECNi, en fonction du classement obtenu, on peut choisir la spécialité ainsi que la ville où nous voulons exercer. 

Ainsi commence ce qu’on appelle l’internat, où on est appelé « interne » . La durée de cette phase d’apprentissage dépend de la spécialité choisie. Par exemple: l’internat de médecine générale dure 3 ans. (C’est possible qu’il y ait des modifications dans les prochaines années).

Une fois interne on est médecin… mais pas Docteur en médecine. L’interne est médecin (bébé médecin) car il commence à prendre ses responsabilités. Par exemple, il peut réaliser des prescriptions médicales de manière totalement autonome. Mais un interne n’est pas Docteur car il n’a pas encore passé sa thèse de médecine lui permettant d’accéder à ce rang.

L’internat est une phase de transition entre la période étudiante et la période d’autonomie médicale. Mais tout de même, je pense qu’il est important de souligner que ce sont clairement les internes qui font fonctionner les services de médecine au CHU. 

 

La thèse 

La thèse est clairement l’apogée des études de médecine, le point final. Elle demande beaucoup de travail, d’investissement. C’est l’aboutissement de tout un cheminement, un questionnement sur un thème que l’on a choisit. Après la soutenance de thèse, on peut prétendre au titre de Docteur en médecine après avoir prêter le serment d’Hippocrate! 

 

Voilà, j’espère que cet article vous aura éclairé sur les études de médecine,

En vous souhaitant le meilleur, 

Si vous voulez savoir comment la médecine est devenue ma vocation je vous invite à aller lire cet article!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram

0   44
0   37
3   43
0   26

Follow on Instagram